Sel de SAINT-GRÉGOIRE le THÉOLOGIEN (1) possédant les vertus suivantes : il est efficace dans les ophtalmies, les odontalgies, les toux, la chute des cheveux ; il aiguise l’esprit, il rend la vue perçante ; il ne laisse pas la pituite, la bile, ou tout autre suc être surabondant ; il est efficace dans la goutte (2) et dans [les maladies de] la rate (3). Sa composition est la suivante :
– Hysope de Crête
– Cumin éthiopique
– Sel ammoniac
– Scammonée
– Gingembre
– Graines de Persil
– Menthe pouliot
– Origan
– Persil sauvage de Macédoine
– Silphium
– Sel commun
– Poivre commun
– Nard

Piler et tamiser le tout ; en user dans les aliments à sa convenance.

(1) GRÉGOIRE DE NAZIANCE, mort en 389.
(2) Grégoire de Naziance était goutteux comme son père.

Édouard Jeanselme, Sels médicamenteux et aromatiques pris par les Byzantins au cours des repas : études médico-historiques, 1922 (consultable sur Gallica, https://gallica.bnf.fr )

Persil cultivé, Petrosilum crispum
Plante bisanuelledressé, glabre à odeur caractéristique de persil. Comme P. segetum, mais rameaux formant des angles aigus ; feuille tripennatiséquées ; follicules souvent crépues, luisantes ; fleurs jaunâtres. HAB. Abords des habitations, terrains vagues, souvent dans les régions littorales. DIST. Origine incertaine. Cultivé et naturalisé dans presque toute l’Europe. FLOR. Juin-août.

David Streeter et al, Guide Delaschaux des fleurs de France et d’Europe (Colins Wild Flower Guide), Edition française Delaschaux et Niestlé, 2e édition, 2017