18-14_024-s850

Une fois le bain préparé, vous vous déshabillerez sans vous trop presser, et vous entrerez dans l’eau rapidement, résolument. Je vous avertis que si le bain est à la température douce que je recommande, vous ne sentirez aucune impression de chaleur ou de froid en y mettant les deux jambes; mais vous éprouverez un peu de frais au ventre et à la poitrine, n’y prenez pas garde et asseyez-vous hardiment. A peine dans le bain vous saisirez le bol préparé près de vous. Vous le remplirez aux deux tiers avec le robinet d’eau tiède, et ramenant le vase vers l’eau de là baignoire, vous remplirez et réchaufferez votre eau froide en y mêlant à peu près un tiers de l’eau du bain. C’est alors qu’élevant le vase rempli au-dessus de votre tête, tout près des cheveux, vous laisserez tomber l’eau sur le devant du visage. Vous la verserez eu nappe abondamment et souvent même d’un seul coup. Vous verserez ainsi de quinze à vingt bols pendant les douze à quinze minutes que vous resterez dans le bain.

Un. bon nombre s’imaginent rendre l’ablution plus efficace en employant de l’eau toute froide : ils ont tort; et baignez-vous.

Avis au clergé, par le Dr Jules Massé Éditeur :  Aux bureaux de l’Encyclopédie (Paris), 1855, page 94

Provenance : Gallica