Cyanotype sur papier kraft, illustration tirée de Alphonse Milne Erwards, Précis d’histoire naturelle, Dix-septiène édition, 1887, G. Masson éditeur, 120 Boulevard Saint-Germain (en face de l’Ecole de médecine), Paris

L’histoire naturelle, source de connaissance, observe et compare toutes les composantes du monde minéral, végétal et animal, ainsi que la diversité humaine dans ses dimensions biologiques et sociales. Elle a pour rôle d’identifier et de conserver tous les objets de référence constituant le grand « dictionnaire de la nature ». Elle est désormais impliquée dans l’étude de tous les niveaux d’organisation de la matière, de la Terre aux corps célestes, des minéraux aux roches, des génomes aux cellules, des organismes aux écosystèmes. Elle utilise à cette fin les techniques les plus avancées et les plus performantes.

Luc Abbadie et al, Manifeste du muséum, quel futur sans nature ? , Éditions du Muséum Nationale, Paris, 2017

Gravure provenant de Alphonse Milne Edwards, Précis d’histoire naturelle, G. Masson Editeur 120 boulevard Saint-Germain, en face de l’École de médecine, Paris, 1887

Cyanotype sur papier Kraft