Cyanotype sur papier kraft, illustration tirée de Alphonse Milne Erwards, Précis d’histoire naturelle, Dix-septiène édition, 1887, G. Masson éditeur, 120 Boulevard Saint-Germain (en face de l’Ecole de médecine), Paris
Cyanotype sur papier kraft, illustration tirée de Alphonse Milne Erwards, Précis d’histoire naturelle, Dix-septiène édition, 1887, G. Masson éditeur, 120 Boulevard Saint-Germain (en face de l’Ecole de médecine), Paris

103. Fruit sec indéhiscent. – Les principales espèces de fruits secs indéhiscent sont :
Le caryopse. Dans ce fruit, le péricarde est soudé aux téguments de la graine, à la suite du développement extraordinaire de celle-ci (ex. : le blé, l’orge, l’avoine, le seigle, fig. 123) ;
L’achaine diffère de la précédent en ce que la graine adhère au péricarde que la graine n’adhère au péricarde que par un point d’attache (ex. : la chicoré, le pissenlit, le thalictrum, fig. 124) ;
….

Alphonse Milne Edwards, Précis d’histoire naturelle, Dix-septiène édition, 1887, G. Masson éditeur

Akène
Petit fruit sec ne contenant qu’une graine et ne s’ouvrant pas à maturité, comme chez le bouton-d’or

David Streeter et al, Guide Delaschaux des fleurs de France et d’Europe, 2e édition, 2017, Editions Delachaux et Niestlé.

Cyanotype sur papier kraft, illustration tirée de Alphonse Milne Edwards, Précis d’histoire naturelle, Dix-septiène édition, 1887, G. Masson éditeur, 120 Boulevard Saint-Germain (en face de l’Ecole de médecine), Paris