L'Epicier, Angélique

Cyanotype sur papier kraft

L’angélique est une grande plante vivace de la famille des ombellifères, qui croit en France et dans le nord de l’Europe et de l’Asie ; on la cultive dans les jardins ; elle a une odeur suave.
On emploie pour les confire les tiges de la plante entière avant son complet développement, parce qu’elle possède alors tout l’arôme dont elle est susceptible. C’est dans le courant du mois de mai que l’on coupe ces tiges.
L’angélique confite à Niort et dans les Deux-Sèvres est très estimée, mais elle doit surtout la réputation dont elle jouit au goût artistique que les confiseurs de ce pays mettent à lui donner de belles formes, telles que celles de nœuds, de corps de poissons, etc.
L’angélique, qui est employée communément en pâtisserie et en confiserie, sert également à diverses préparations ménagères.
L’Épicerie la débite confite et sen pourvoit chez les marchands de fruits confits.

Albert Seigneurie, Dictionnaire encyclopédique de l’épicerie et des industries annexes, Publication de « L’Épicier », 1904

Angélique sauvage, Angelica sylvestris

Grande plante vivace vigoureuse ± glabre, 200 cm. TIGES creuses. FEUIL. 2-3 pennatiséquées, folioles ovales, denticulées ; pétioles très renflés.FLRS. Bractées absentes, plusieurs bractéoles. FRUITS 4-5 mm. HAB. Prairies marécageuses, marais, bois humides, fossés ; berges des cours d’eau et des lacs. DIST. Toutes l’Europe. FLOR. Juill.-sept.

David Streeter and al., Guide Delachaux des fleurs de France et d’Europe, Delaschaux et Niestle, 2e édition, 2017